L'amour reste t'il toute une vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mar 24 Nov - 10:35

Bonjour.

L'amour est une foutu blague, j'ai l'intime conviction que bien peu d'humain connaissent réellement le sentiment d'amour et que beaucoup se voilent la face en prétendant l'amour pour se conforter à la vision que leur a donné la société qui les a éduqué.

Les connexions neurologiques, ça c'est l'aspect biologique du lien qui lie deux personne de sorte qu'on puisse dire qu'ils sont amoureux, mais l'amour en lui même, c'est sans aucun doute une modification de notre vision du monde remarquablement dangereuse et séduisante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Sciezka le Mar 24 Nov - 12:46

Je pense que l'amour peut aussi être un choix et pas seulement quelque chose d'impétueux.

_________________

Faîtes attention à ce que souhaitez. Vous pourriez être surpris de qui vous entendra.
Sir Terry Pratchett
avatar
Sciezka

Messages : 180
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Verso le Mar 24 Nov - 16:05

Makeds a écrit:c'est sans aucun doute une modification de notre vision du monde remarquablement dangereuse et séduisante.

ok.

Faisons la guerre alors!

Plus sérieusement, il ne faut pas tout confondre. Par "Amour" tu sembles entendre une sorte de force transcendante, d'où ta critique. Ensuite tu limites les rapports affectifs de manière isolés à l'individu seul, comme "pris à part" en les réduisant à des connexions neurologiques. C'est paradoxal! Comment penser la relation en niant la relation?
Il est aisé de tout critiquer si l'on réduit l'objet de sa grief à ce que l'on rejette.

Tu as 2500 ans de philosophie où la question de l'amour est régulièrement posée, différentes définitions proposées. Je suis sûr qu'avec un peu de curiosité tu finiras par trouver une définition de l'amour qui fera ton bonheur Smile .
Et dans cette quête tu découvriras qu'un tel mot est large sémantiquement. Réduire les signifiés d'un mot, c'est réduire sa propre pensée. Ce serait dommage.
avatar
Verso
Admin

Messages : 185
Date d'inscription : 16/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mar 24 Nov - 19:57

Verso a écrit:Plus sérieusement, il ne faut pas tout confondre. Par "Amour" tu sembles entendre une sorte de force transcendante, d'où ta critique. Ensuite tu limites les rapports affectifs de manière isolés à l'individu seul, comme "pris à part" en les réduisant à des connexions neurologiques. C'est paradoxal! Comment penser la relation en niant la relation?
Il est aisé de tout critiquer si l'on réduit l'objet de sa grief à ce que l'on rejette.
Je pars de cette définition d'Amour :
L'Amour est une dépendance psychique à une personne, un objet, un animal.

Tu as 2500 ans de philosophie où la question de l'amour est régulièrement posée, différentes définitions proposées. Je suis sûr qu'avec un peu de curiosité tu finiras par trouver une définition de l'amour qui fera ton bonheur Smile .
2500 ans de parlottes.

Je n'ose imaginer ce que serais devenu ce mot après 2500 de biologie.

Et dans cette quête tu découvriras qu'un tel mot est large sémantiquement. Réduire les signifiés d'un mot, c'est réduire sa propre pensée. Ce serait dommage.

Il existe beaucoup de mots dans le Français pour caractériser des choses que l'on réduit à l'amour.

Quand j'étais gosse, j'aurais du les connaitre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Monplaisir le Mar 24 Nov - 20:43

Makeds, je te trouve bien dur dans ta manière d'entrevoir l'amour.
2500 ans de parlotte autour de l'amour, mais alors quelle parlotte !
Je suis tombé en amour de ces gens qui ont parlotté alors.

Sérieusement, bien sur que si que les gens savent ce que c'est que l'amour. Bien sur, il y a des personnes manipulées, soit par des gens toxiques qui leur font croire à l'amour, soit par dépendant. Mais ce n'est pas que ça l'amour.
L'amour est effectivement une forme de dépendance à l'autre mais tout le monde gère l'amour d'une manière différente. Certains aiment autrui sans pour autant les voir, d'autres ont besoin d'être constamment aux côtés de ceux qu'ils aiment. Chacun deal à sa manière.
As-tu connu toi l'amour pour considérer que les autres êtres humains ne savent même pas ce que c'est ?
avatar
Monplaisir

Messages : 43
Date d'inscription : 13/11/2015
Localisation : Pas chez toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Sciezka le Mar 24 Nov - 20:43

Résumer la philosophie à de la parlotte, je trouve ça un peu exagéré. Ensuite, l'amour ce n'est pas que physique et biologie.
Tout ça revient à nier l'esprit et c'est bassement provocateur.

Il est beau que le mot amour désigne une multiplicité de choses et il est beau que bon nombre de mots puissent avoir de très larges interprétations (amour, beauté, intelligence, sagesse, courage, force...).

_________________

Faîtes attention à ce que souhaitez. Vous pourriez être surpris de qui vous entendra.
Sir Terry Pratchett
avatar
Sciezka

Messages : 180
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Verso le Mar 24 Nov - 20:45

TROLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL!!
avatar
Verso
Admin

Messages : 185
Date d'inscription : 16/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mar 24 Nov - 21:15

Sciezka a écrit:Résumer la philosophie à de la parlotte, je trouve ça un peu exagéré.
Pas pour moi.

La philosophie, c'est un vieux cousin un peu bizarre de la pédagogie et du bon sens pour moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Lord_Akhen@ton le Mar 24 Nov - 21:37

...

_________________
"Rire beaucoup et souvent ; gagner le respect des gens intelligents et l'affection des enfants ; savoir qu'un être a respiré plus aisément parce que vous avez vécu. C'est cela réussir sa vie"
R. W. Emerson
avatar
Lord_Akhen@ton

Messages : 216
Date d'inscription : 13/09/2015
Localisation : Parmi les hommes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mar 24 Nov - 21:44

Je ne comprends pas ???!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par WRDN le Mar 24 Nov - 21:51

"Nul n'est plus misanthrope qu'un adolescent déçu." Une jolie parlotte qui vaut aussi pour l'amour ^^

WRDN

Messages : 37
Date d'inscription : 21/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mar 24 Nov - 22:33

La philosophie, c'est l'oncle un peu bizarre de la science.

Il est vieux, il a dit beaucoup de conneries dans sa jeunesse, son adolescence n'est pas mieux, son âge adulte à passer sous silence, mais maintenant qu'il est vieux et a enfin des choses sensées à dire, plus personne ne l'écoute...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par VirtuaJSL le Jeu 26 Nov - 12:25

Je suis sûr que j'aimerai toute ma vie une belle poêlée de foie frais avec un bon verre de vin.

Quoi c'est pas ça ? What a Face
avatar
VirtuaJSL

Messages : 46
Date d'inscription : 16/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Mer 2 Déc - 14:53

Petite réflexion personnelle.

L'amour est un sentiment, mais je me dis qu'il peut finalement résulter de deux choses :

- L'aspect reptilien.
Celui qui va définir qu'une personne va vous plaire instinctivement.

- L'aspect psychologique.
Celui qui entrainera une séduction que je vais qualifier (par dépit de mon manque de définition précise) de charismatique.

Nous sommes tous amener à vieillir, et si je ne connais pas les chiffres pour les hommes, je sais que les femmes atteignent leur pic de séduction (premier cas) entre 20 et 25 ans, tranche d'age dans lequel elles sont sensées attirer les hommes pour leur fertilité.
Pour autant, la plupart d'entre nous (hommes comme femmes) voyons nos gouts évoluer avec l'age, tout comme avec les circonstances de notre vie...

J'avais lu quelque part que l'amour est une réaction instinctive nécessaire pour élever un enfant, et que cela ne durait que durant les trois premières années de vie du-dit enfant une fois qu'il est né.
Après, le couple finissait par ne plus reposer sur l'amour "instinctif", mais sur des trucs plus terre-à-terre, comme le crédit de 40 ans de la maison, et les traites pour payer le Scenic à crédit aussi.

C'est une vision probablement très cynique de l'amour, mais à bien y réfléchir, je trouve qu'elle correspond assez bien aux couples que je connais.

L'exemple que je donne avec le crédit de la voiture, ou avec "le quotidien" (petite bulle de confort rassurant dans laquelle nous vivons) peuvent expliquer la durabilité de certains couples.
Durabilité que je qualifierais "d'effet miroir", nous voyons ce que nous avons et ce que nous somme au travers de l'autre, ceci compensant la passion ou le désir du début, sans doute éteint (pour la plupart) par l'autre aspect du quotidien, à savoir : La routine.
Pas forcément celle des rapports, mais plus celle de la vie quotidienne, ce confort auquel nous nous attachons, mais aussi cette aisance à disposer d'un/d'une partenaire plutôt que de nous relancer dans des conquêtes (des buts) qui deviennent sans doute plus compliquées à mesure que nous avançons dans la vie.

Mais qu'en est-il du second cas ?
Cette attirance que l'on retrouve aisément chez les personnes d'un certain age, et qui si pour les mêmes raisons que pour le premier cas, n'ont rien d'étonnantes.
Notre apparence, nos désirs, nos perspectives se réduisant à mesure que nous vieillissons, nous avons tendance (pour beaucoup) à rechercher autre chose que l'apparence, et ce sans tenir compte (dans mon exemple) de l'intérêt "matériel" (baisse des charges, amélioration du confort) que peut apporter l'autre.

Maintenant, en tenant compte de ça, voici la question que je me pose :
Les couples qui se construisent sur le second cas, ne sont-ils pas plus prédisposés à vivre un amour durable et réel que ceux du premier ?
Autrement dit, en fonction de la manière dont s’opère la séduction, n'est-il pas très prévisible de deviner la viabilité ou non d'un couple sur le long terme ?

Ce postulat inclus que la personnalité de chacun ne change que peu (dans sa forme la plus propre), réduisant considérablement la capacité de chacun à s'adapter de manière durable à l'autre.
Autrement dit, les concessions faites par amour ne peuvent permettre que de retarder l'inéluctable, à savoir la fission d'un couple qui sera basé sur l'apparence ou l'intérêt que chacun retire de l'autre, et non pas sur l'alchimie de deux êtres.
Ce qui au final, m'amène à penser que l'amour véritable et durable ne peut-être reptilien, puisque tôt ou tard il est voué soit à se transformer, soit à mourir.

Ceci n'est qu'une réflexion personnelle, sans doute loin d'être aboutie...
Si elle inspire quelque pour l'étayer ou la démonter...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Kaathe le Jeu 3 Déc - 18:37

Sciezka a écrit:Résumer la philosophie à de la parlotte, je trouve ça un peu exagéré. Ensuite, l'amour ce n'est pas que physique et biologie.
Tout ça revient à nier l'esprit et c'est bassement provocateur.

Bassement provocateur ? Heu je suis moniste, matérialiste et je ne crois pas en l'esprit, et c'est pas par pure provocation :-/. En quoi ne pas croire en l'esprit est-il mal ? Pourquoi ne peut-on pas concevoir que nous ne sommes que de simple amas d'atomes répondant au lois de l'univers ? Si comme tu le dis l'esprit existe, où est-il, à partir de quelle stade peut-on considérer qu'un amas d'atome est habité d'une conscience et d'un esprit ? A mon sens, l'esprit n'existe pas, car le vivant n'est rien d'autre qu'une illusion, une particularité de la matière comme une autre. Il est difficile de concevoir cela et à mon sens c'est normal, c'est un mécanisme de survie afin de donner un sens à notre vie, un "divertissement" au sens pascalien du terme.
Pour cela je pars du résonnement suivant : Une molécule d'eau n'est pas considérer comme étant vivante car elle ne fais qu'obéir aux lois physico-chimique de l'univers de manière spontanée, sans finalité. Maintenant, prenons une molécule d'ADN, base du vivant. En quoi une suite codé serait différente d'une autre molécule plus simple comme une molécule d'eau ? A mon sens rien. Si on élargit, en quoi un organisme unicellulaire serait habité d'un esprit ? Ce n'est qu'un amas encore une fois de molécules (notamment d'eau) et d'un ADN simple. Pourtant on le considère comme vivant, capable de vie, hors il n'est rien d'autre qu'un amas considérer sans vie.

A partir de ce constat et par récurrence, l'esprit ne semble jamais apparaitre et ne s'inscrit dans aucun ensemble de matière.

Autre argument complétement différent, la possibilité de modifié "l'esprit" par la matière. En effet, si nous étions doué d'un esprit "hors" de la matière, celui-ci devrait être indépendant de la matière, et la pensé devrait être en théorie intouchable par le biais de la matière. Pourtant, il est tout à fais possible de modifié un comportement, et donc "l'esprit" par un bidouillage de la matière. Hors d'après la théorie de l'esprit et du libre arbitre, ceci ne devrait pas être possible. Cela montre encore une fois que l'esprit n'est qu'une illusion, un divertissement.

Pour en revenir à l'amour, non, je ne pense pas qu'il existe. Comme je ne crois pas en l'esprit, le sentiment d'"amour" au sens le lien qui peut unir 2 êtres n'est qu'un système de "survie" de la vie afin de maintenir une cohésion dans une famille et permettre une meilleur survie de la descendance. L'amour n'est qu'un phénomène chimique, basé sur le même principe qu'une drogue, afin de "lier" le couple et d'assurer une meilleur cohésion lors de l'apprentissage de la descendance.

je sais que cela peut semblé rabaissant et froid mais c'est comme ça que je pense. Cela ne m'empêche pas d'aimer, de vouloir aimer et de me "divertir" mais je garde malgré tout ce constat dans ma tête afin de relativiser les phénomènes et les désagrément qui surviennent dans ma vie.

Donc avant de dire qu'une façon de pensé est "bassement provocatrice", penses que nous avons tous nos avis et que chacun a la droit de le défendre même ceux qui peuvent te paraitre saugrenu ou cruel. Chaque avis à un fond de réflexion ;-).

_________________
Je suis Kaathe Rôde-ténebres, Serpent originel. Je peux vous guider vers l'ultime vérité. Je vais tâcher de vous révéler la simple vérité, sans verser dans le sentimentalisme.
avatar
Kaathe

Messages : 52
Date d'inscription : 01/12/2015
Localisation : Chambre de Gwynevere, Anor Londo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Sciezka le Jeu 3 Déc - 23:12

Kaathe a écrit:
Sciezka a écrit:Résumer la philosophie à de la parlotte, je trouve ça un peu exagéré. Ensuite, l'amour ce n'est pas que physique et biologie.
Tout ça revient à nier l'esprit et c'est bassement provocateur.

Bassement provocateur ? Heu je suis moniste, matérialiste et je ne crois pas en l'esprit, et c'est pas par pure provocation :-/.
En rien, tu n'es pas Makeds, tu n'as pas écrit ce qu'il a écrit, Son propos a été écrit pour nous faire réagir, provoquer le débat. Je n'ai pas trouvé ça subtil, je me suis permise de l'exprimer.

Kaathe a écrit:En quoi ne pas croire en l'esprit est-il mal ? Pourquoi ne peut-on pas concevoir que nous ne sommes que de simple amas d'atomes répondant au lois de l'univers ? Si comme tu le dis l'esprit existe, où est-il, à partir de quelle stade peut-on considérer qu'un amas d'atome est habité d'une conscience et d'un esprit ? A mon sens, l'esprit n'existe pas, car le vivant n'est rien d'autre qu'une illusion, une particularité de la matière comme une autre. Il est difficile de concevoir cela et à mon sens c'est normal, c'est un mécanisme de survie afin de donner un sens à notre vie, un "divertissement" au sens pascalien du terme.

Libre à toi de croire ce que tu veux, je ne chercherai pas à te faire changer d'avis. Pour ma part, conscience, âme, esprit, pensée, peu importe le nom qu'on donne à cela, ce n'est pas palpable ou physique. Il ne s'agit pas là de sens, juste de donner un nom à tout un tas de choses en nous qui ne sont pas "physiques".
Et si on a pas prouvé qu'un atome n'avait pas de conscience, on n'a pas non plus prouvé le contraire. Laughing

Kaathe a écrit:Pour cela je pars du résonnement suivant : Une molécule d'eau n'est pas considérer comme étant vivante car elle ne fais qu'obéir aux lois physico-chimique de l'univers de manière spontanée, sans finalité. Maintenant, prenons une molécule d'ADN, base du vivant. En quoi une suite codé serait différente d'une autre molécule plus simple comme une molécule d'eau ? A mon sens rien. Si on élargit, en quoi un organisme unicellulaire serait habité d'un esprit ? Ce n'est qu'un amas encore une fois de molécules (notamment d'eau) et d'un ADN simple. Pourtant on le considère comme vivant, capable de vie, hors il n'est rien d'autre qu'un amas considérer sans vie.

A partir de ce constat et par récurrence, l'esprit ne semble jamais apparaitre et ne s'inscrit dans aucun ensemble de matière.
Plusieurs molécules d'eau créent la vie, tout comme plusieurs molécules d'ADN. Je ne considère pas les choses comme toi, c'est tout. Smile

Kaathe a écrit:Autre argument complétement différent, la possibilité de modifié "l'esprit" par la matière. En effet, si nous étions doué d'un esprit "hors" de la matière, celui-ci devrait être indépendant de la matière, et la pensé devrait être en théorie intouchable par le biais de la matière. Pourtant, il est tout à fais possible de modifié un comportement, et donc "l'esprit" par un bidouillage de la matière. Hors d'après la théorie de l'esprit et du libre arbitre, ceci ne devrait pas être possible. Cela montre encore une fois que l'esprit n'est qu'une illusion, un divertissement.
Pour moi "l'esprit" n'est pas modifiable par la matière, mais peut évoluer dans un environnement (parfois pour protéger son corps, parfois pour se protéger). Une illusion d'ailleurs est une pertubation des sens, or la perception des sens a tout de même un coté immatériel.

Kaathe a écrit:Pour en revenir à l'amour, non, je ne pense pas qu'il existe. Comme je ne crois pas en l'esprit, le sentiment d'"amour" au sens le lien qui peut unir 2 êtres n'est qu'un système de "survie" de la vie afin de maintenir une cohésion dans une famille et permettre une meilleur survie de la descendance. L'amour n'est qu'un phénomène chimique, basé sur le même principe qu'une drogue, afin de "lier" le couple et d'assurer une meilleur cohésion lors de l'apprentissage de la descendance.

je sais que cela peut semblé rabaissant et froid mais c'est comme ça que je pense. Cela ne m'empêche pas d'aimer, de vouloir aimer et de me "divertir" mais je garde malgré tout ce constat dans ma tête afin de relativiser les phénomènes et les désagrément qui surviennent dans ma vie.
Pour moi l'amour existe, je le vis au quotidien. Déjà, je le vis intensément, et je fais tout pour le garder, parce que ce n'est pas un dû et qu'il me rend heureuse. Je ne dépend par autant de ça pour vivre, mais je me sens mieux avec. Par contre je ne le limite absolument pas à mon compagnon, ce serait bien trop réducteur (et non, je n'ai pas d'enfant). Ressentir est quelque chose que je trouve épanouissant mais aussi très intéressant d'un point de vue philosophique et psychologique.

Kaathe a écrit:Donc avant de dire qu'une façon de pensé est "bassement provocatrice", penses que nous avons tous nos avis et que chacun a la droit de le défendre même ceux qui peuvent te paraitre saugrenu ou cruel. Chaque avis à un fond de réflexion ;-).
Une fois encore, ce n'est pas l'avis, que je trouve provocateur mais le texte (particulièrement le fait d'assimiler la philo à de la parlotte sur un forum où l'un des membres fondateurs est prof de philo... Rolling Eyes ), tout comme le mien l'était.

_________________

Faîtes attention à ce que souhaitez. Vous pourriez être surpris de qui vous entendra.
Sir Terry Pratchett
avatar
Sciezka

Messages : 180
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Kaathe le Ven 4 Déc - 0:15

Bien je m'excuse je me suis un peu mépris sur la visé du "bassement provocateur" Embarassed . Pour ce qui est de ton avis je le respecte et c'est ton à ton honneur, mon discours n'a donc plus de sens ici ^^' désolé.

_________________
Je suis Kaathe Rôde-ténebres, Serpent originel. Je peux vous guider vers l'ultime vérité. Je vais tâcher de vous révéler la simple vérité, sans verser dans le sentimentalisme.
avatar
Kaathe

Messages : 52
Date d'inscription : 01/12/2015
Localisation : Chambre de Gwynevere, Anor Londo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Sciezka le Ven 4 Déc - 10:57

Je ne m'étais peut être pas très bien exprimé non plus, si tu as demandé des explications, c'est qu'il y en avait besoin. Wink

_________________

Faîtes attention à ce que souhaitez. Vous pourriez être surpris de qui vous entendra.
Sir Terry Pratchett
avatar
Sciezka

Messages : 180
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Ven 4 Déc - 21:49

Sciezka a écrit:En rien, tu n'es pas Makeds, tu n'as pas écrit ce qu'il a écrit, Son propos a été écrit pour nous faire réagir, provoquer le débat. Je n'ai pas trouvé ça subtil, je me suis permise de l'exprimer.

C'est moi le problème :/

J'essaie de comprendre ou de débattre sur un thème qui m'est assez abstrait, c'est sans doute pour ça que je m'exprime mal Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Sciezka le Sam 5 Déc - 10:36

Tu permets que je te réponde en m'auto-citant ? (le début de la gloire ça !)

Sciezka a écrit:Une fois encore, ce n'est pas l'avis, que je trouve provocateur mais le texte (particulièrement le fait d'assimiler la philo à de la parlotte sur un forum où l'un des membres fondateurs est prof de philo... Rolling Eyes ), tout comme le mien l'était.

_________________

Faîtes attention à ce que souhaitez. Vous pourriez être surpris de qui vous entendra.
Sir Terry Pratchett
avatar
Sciezka

Messages : 180
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Invité le Sam 5 Déc - 19:12

Makeds a écrit:Bonjour.

L'amour est une foutu blague, j'ai l'intime conviction que bien peu d'humain connaissent réellement le sentiment d'amour et que beaucoup se voilent la face en prétendant l'amour pour se conforter à la vision que leur a donné la société qui les a éduqué.

Les connexions neurologiques, ça c'est l'aspect biologique du lien qui lie deux personne de sorte qu'on puisse dire qu'ils sont amoureux, mais l'amour en lui même, c'est sans aucun doute une modification de notre vision du monde remarquablement dangereuse et séduisante.

Je ne partage pas ton texte sur la philo mais je partage ton avis.

Pour mon expérience personnelle, je pense que l'amour peut comme sentiment rester toute une vie pour certains (ceux vivants une idylle ou bien ayant la chance de rencontrer une "âme sœur") ou s'effacer très vite pour d'autres (qui vivent par exemple de fortes désillusions ou sont faussés dans leurs sentiments).

Et je peux vous dire que la présence de ce sentiment doit être encore la seule vrai peur irrationnel que j'ai.
Le problème de l'amour pour certains est d'être trop fort, disproportionné et dangereusement prenant, si je devais expier toutes les fautes que j'ai commis par amour, je finirais là probablement six pieds sous terre et l'âme au plus profond des enfers (à supposer que j'en ai une).

Je doit donc vous confesser que mon avis de ce point de vue est très loin d'être objectif.

Ce n'est que mon avis, hein^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Apprenti Troll le Sam 19 Déc - 16:59

Ma propre définition de l'amour serait "préférer la présence de l'autre plutôt que son absence".

Si l'amour dure toute une vie, je ne le sais pas.

J'avais lu quelque part que l'amour est une réaction instinctive nécessaire pour élever un enfant, et que cela ne durait que durant les trois premières années de vie du-dit enfant une fois qu'il est né.
Après, le couple finissait par ne plus reposer sur l'amour "instinctif", mais sur des trucs plus terre-à-terre, comme le crédit de 40 ans de la maison, et les traites pour payer le Scenic à crédit aussi.

C'est une vision probablement très cynique de l'amour, mais à bien y réfléchir, je trouve qu'elle correspond assez bien aux couples que je connais.

Après, je suis très mal placé pour parler d'amour ^^
avatar
Apprenti Troll
Apprenti Troll
Apprenti Troll

Messages : 29
Date d'inscription : 19/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour reste t'il toute une vie ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum